vu


la mort sur le vif


personne











c'est formidable tout cet amerdemour

tu peux aimer
c'est bien
tu peux aussi dire que tu aimes
puis tu peux aimer que tu as dit que tu aimais
et tu peux aimer ça
comme tu pouvais déjà aimer que tu avais initialement aimé
et dire que tu aimes ça
et les autres
ils peuvent aimer ça
et tu peux aimer qu'ils aiment
et aimer ça, d'avoir aimer qu'ils aiment
et le dire
et aimer ça
les autres aussi
peuvent aimer que tu as dit que tu aimais
ils peuvent aimer ça
et le dire
et aimer l'avoir dit
si tu ne l'as pas déjà aimé toi même
mais quand bien m'aime
tu peux encore aimer
et aimer ça


ou alors, tu peux vomir
(mais pas là, ailleurs, seul)

choix multiple

le type meurt
parce qu'il comprend quelque chose qu'il n'aurait pas du
parce que la lumière ne change plus
parce qu'il veut retourner vers le vert

la fille pleure
parce qu'elle n'a pas eu l'impression de choisir
parce qu'elle ne comprend pas son corps
parce qu'elle aime voir jusqu'à l'horizon

la femme sourit
parce qu'elle connait déjà la fin
parce qu'elle se souvient de cette maladresse
parce qu'elle aime encore

l'enfant regarde
parce qu'il attend le bon moment
parce qu'il sait que ça va s'arrêter
parce que ce sont ces yeux-là

feu


à deux

ici
ailleurs

Sans issue, sans aucun doute

Dans la perte télévisuelle des informations et des réseaux sociaux morts, on essaye pourtant de rester bien assis pour manger en famille. En famille, oui, mais à cet instant précis on sonne à la porte. 
C'est un moment fragile. Rendez-vous bien compte. Rester bien assis n'est déjà pas simple. Alors quand on sonne à la porte.
Il y a quelqu'un dehors, forcément. 
Il faut regarder par la fenêtre. Mais on voit mal. On s'affaire, mais la fenêtre ne donne nulle part. Peut-être par celle dans l'escalier. Le fils s'y rend. C'est plus haut, mais là aussi ça foire. Il y a un corbeau qui cache la vue, dit le jeune homme. Le père peste. Il se souvient du temps où on voyait encore les étoiles. Un corbeau. Quelle misère cet oiseau. Le fils redescend et parle à voix basse. Peut-être est-ce quelqu'un avec un masque de plumes. Les masques empêchent, c'est connu. 
Ici le divan bas et large, maintenant le fils s'y vautre. Il faut ouvrir la porte. Plus vraiment d'autre solution. D'autant que la faim à disparu. Plus personne n'est à table. Sauf la mère, bien entendu. 
On sonne à nouveau.
Peut-être un voisin. Peut-être quelqu'un qui vient de loin. Peut-être le type pour déboucher la fosse. Elle pue. Pourtant on a appelé personne, du coup ce serait étrange. L'odeur n'est pas vraiment un problème. La mère pue aussi. Et elle ne se lèvera plus. Le fils est vautré. Le père à peur. Cette histoire de corbeau à la fenêtre. Cela semble sans issue.
Mais cette sonnette. Encore. Avec insistance. Deux coups longs. On dirait que le doigt s'est collé. 
Derrière la porte, il y a forcément quelqu'un.
Il faut ouvrir, maintenant.
Le père.
Porte ouverte.
Face à lui cette autre forme.
Elle attend depuis longtemps.
Elle dit:
Eviter
D'
Unifier
Quand
Une
Etrangeté
Réside.